Nouvelle Garde

 

La Nouvelle Garde a été construite en 1918 pour commémorer la défaite des troupes napoléoniennes et célébrer la libération de Berlin. Découvrez l'un des meilleurs exemples du néoclassicisme allemand.

La Nouvelle Garde (Neue Wache), un impressionnant édifice néoclassique situé sur l'Avenue Unter den Linden, présente un imposant portique formé de colonnes doriques.

Au fil des ans, le bâtiment a eu différentes fonctions commémoratives : à partir de 1931, il a servi de monument rendant hommage aux victimes de la Première Guerre mondiale ; en 1960, il a été le lieu de commémoration des victimes du fascisme allemand. Aujourd'hui, cet endroit rend hommage à toutes les victimes du monde, qu’il s’agisse de guerres, de fascisme ou de toute autre injustice.

À l'intérieur

Le grand bâtiment de la Nouvelle Garde a été réaménagé à plusieurs reprises à l'intérieur, abritant à différentes périodes une flamme éternelle ou encore la dépouille d'un soldat inconnu.

Actuellement, on y trouve uniquement la sculpture émouvante d'une femme tenant dans ses bras le corps sans vie de son fils (La Mère et son fils mort de Käthe Kollwitz).

La sculpture, située sous une grande ouverture dans le toit, est exposée aux intempéries, devant supporter le froid et la pluie. Cela est censé représenter la souffrance du peuple.

Un endroit spécial

Hormis le fait qu’elle bénéficie d’un emplacement privilégié sur l’Avenue Unter den Linden, la Nouvelle Garde est l'un des endroits qu’il faut visiter absolument.

La sculpture touchante d'une mère s’accrochant à son fils décédé est particulièrement émouvante car elle fait contraste avec cet édifice grandiose, ce qui donne l’impression qu’elle semble encore plus solitaire.

Transport

Métro : Französische Straße et Friedrichstraße, ligne U6.
Bus : ligne 100.