Mur de Berlin

Le Mur de Berlin a divisé la ville en deux parties pendant 28 ans. Découvrez les détails de sa construction, sa chute et son histoire. Vous saurez également où voir les vestiges qui sont devenus le symbole de la Guerre froide.

La construction du mur de Berlin et en particulier sa chute, ont fait partie des moments les plus importants de l'histoire du XXe siècle. Ce mur a divisé Berlin en deux parties pendant 28 ans, séparant des familles et des amis.

Antécédents

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, après la division de l'Allemagne, Berlin a aussi été divisée en quatre secteurs d'occupation : soviétique, américain, français et anglais. Les mauvaises relations entre les communistes et les alliés n’ont fait qu’empirer, à tel point qu’ils en ont fini par utiliser deux monnaies différentes, deux idéaux politiques, pour voir finalement émerger deux Allemagnes.

En 1949, les trois secteurs occidentaux (américain, français et britannique) ont pris le nom de République fédérale d'Allemagne (RFA) tandis que le secteur oriental est devenu la République démocratique allemande (RDA).

Berlin est restée divisée et 81 points de passage ont été créés entre les deux zones de la ville.

La construction du mur

L’économie soviétique mal-en-point et la prospérité de Berlin-Ouest ont fait que jusqu’en 1961, près de 3 millions de personnes ont quitté l'Allemagne de l'Est pour entrer dans le capitalisme.

La RDA a commencé à se rendre compte de son importante perte de population (en particulier des hauts potentiels) et, dans la nuit du 12 août 1961, elle décida de lever un mur provisoire et de fermer 69 points de contrôle, en en laissant uniquement 12 d’ouverts.

Le lendemain matin, une clôture provisoire de fils de fer barbelés de 155 kilomètres de long a été placée pour séparer les deux parties de Berlin. Les moyens de transports ont été interrompus et personne ne pouvait passer d'une partie à l'autre.

Les jours suivants, la construction d'un mur de briques a débuté et les personnes dont les maisons étaient placées sur la ligne de construction ont été expulsées.

Au fil des ans, il y a eu de nombreuses tentatives d'évasion, dont certaines avec succès. C’est pourquoi le mur a finalement été étendu jusqu'à des limites insoupçonnées pour renforcer sa sécurité.

Le mur de Berlin est finalement devenu un mur en béton mesurant entre 3,5 et 4 mètres de haut, dont l’intérieur était composé de câbles d'acier pour augmenter sa résistance. Tout en haut, une surface arrondie a été placée afin que personne ne puisse s’y accrocher.

Au pied du mur a été construit ce que l’on appelé « la bande de la mort », constituée d'un fossé, d'une clôture, d'une route où circulaient en permanence des véhicules militaires, des systèmes d'alarme, des armes automatiques, des tours de surveillance et des patrouilles avec des chiens 24h/24. Tenter de s’échapper revenait à jouer à la roulette russe avec un revolver chargé de balles. Malgré cela, beaucoup de personnes ont tenté leur chance.

En 1975, 43 km du mur disposaient de mesures de sécurité de « la bande de la mort » tandis que le reste était protégé de clôtures.

Traversée du mur

Entre 1961 et 1989, plus de 5 000 personnes ont tenté de franchir le mur et plus de 3 000 ont été arrêtées. Environ 100 personnes sont mortes lors de cette tentative, la dernière d’entre elles est décédée le 5 février 1989.

Le Musée du mur de Checkpoint Charlie relate les histoires les plus curieuses sur la façon dont les gens ont réussi à franchir le mur.

La chute du mur de Berlin

La chute du mur a été favorisée par l'ouverture des frontières entre l'Autriche et la Hongrie en mai 1989, puisque de plus en plus d'Allemands se rendaient en Hongrie pour demander l'asile dans les différentes ambassades de la République fédérale d'Allemagne. Cela a entraîné d’importantes manifestations sur Alexanderplatz. Le 9 novembre 1989, le gouvernement de la RDA a alors déclaré que le passage vers l'ouest était autorisé.

Le même jour, des milliers de personnes se sont rassemblées aux points de contrôle pour pouvoir traverser de l'autre côté et personne n’a pu les arrêter. Il s'est alors produit un exode massif.

Le jour suivant, les premières fissures dans le mur sont apparues ; ce n’était que le compte à rebours de la fin de ses jours.

Une fois libérés, familles et amis ont pu se revoir après 28 ans de séparation forcée.

Où voir les vestiges du mur de Berlin

La partie la plus importante qui reste encore debout à l’heure actuelle se trouve dans la zone appelée East Side Gallery. Là-bas, vous pourrez marcher le long d’1,3 kilomètres de mur décoré de peintures impressionnantes reflétant de nombreux événements liés à l’histoire du mur.

Dans l'exposition intitulée Topographie de la Terreur, située à côté de Checkpoint Charlie, vous pourrez également découvrir d’importants vestiges du mur.